vendredi 29 mai 2009

On ne trahit que soi



On ne trahit que soi

On ne trahit que soi
En méprisant le reste,
On n’aime pas la soie
Si on a la main leste.

On ne méprise que soi
En détruisant d’un geste
Ce que la nature s’emploie
A offrir de digeste.

On ne séduit que soi,
Ceci est sans conteste,
A croire ce que l’on voit
D’un œil immodeste.

On abime, voilà.
A propager la peste
Viendra le choléra,
Les aubes funestes.

Du Sud au Nord
Et d’Ouest en Est
Faisons des efforts
Arrêtons les tests !

La terre s’infecte,
Les airs s’infestent,
L’eau s’en affecte.
C’est manifeste !

La planète vivra
Si elle se déleste
De tous les parias
A l’ordre céleste.

Iso Bastier 06/05/2009


1 commentaires:

Unknown a dit…

Magnifique, Iso. J’aime le poème entier, mais surtout la première stance et la dernière. Votre facilité à trouver les rimes m’étonne….

La photographie est belle, aussi, et me fait rêver….